Chapitre 8: Taj-Mahal californien?

95F74E73-DD4D-4F20-9AEF-3534C2AE62ED

Henriette Ronner-Knip, a mother cat and her kitten

Je notai mon prochain rendez-vous avec mon éditeur et passai en revue les dernières corrections à faire avant de lui remettre mes planches. Plume sauta sous son arcade avec l’impulsion d’un ressort bien tendu et prit la pause d’une sentinelle. J’allais me mettre au travail, quand mes yeux croisèrent le petit Taj-Mahal. La pertinence de la remarque de Sylvie me revint à l’esprit. Pourquoi Phil avait-il choisi le Taj-Mahal qui ne faisait pas partie des curiosités touristiques du Rajasthan? J’oubliai mes urgences pour observer l’objet qui avait un air de pièce à conviction. Ce n’était plus un petit objet d’art qui émerveille, mais un objet délictueux. J’observai ses recoins, je cherchai dans les motifs une estampille, un lieu de fabrication ou une signature de manufacture. Plusieurs fois dans les gravures d’ornementation je crus lire un signe. Plume suivait mes gestes comme attaché à eux par une corde invisible. Il ressemblait à un petit jouet de foire qui remue la tête de gauche à droite. Parfois il avait l’humeur Jazz et décidait qu’une petite mesure en syncope inspirerait mes intuitions. Alors, au milieu de la frise du socle je remarquai un monogramme délicatement ciselé. Je pris une loupe et lus : ” BoW”. Enfin, j’avais déniché les initiales de la compagnie.

5B9BF64C-144C-4547-8D94-4FD3BF6FFAF8

Sir William Orpen, a woman thinking, portrait of Miss Sinclair.

Je commençai mes recherches sur Internet. Plume réinvestit son indifférence animalière; peigna son poil avec des contorsions d’acrobate puis rangea ses pattes sous son flanc et s’endormit. Je trouvai le site de la compagnie facilement. La page d’accueil était joliment présentée. Le titre “Beauty of this World” était écrit en lettres cursives. Des monuments de tous les pays apparaissaient en ombres légères sur l’ensemble de la page. “Beauty of this World” fabriquait des monuments-souvenirs qu’ils vendaient en gros à des distributeurs divers et variés. Je me souvins que le cabinet de Phil faisait parfois appel à des maquettistes pour faire réaliser leur projet. Mais je ne trouvai aucune mention de cette activité sur le site. De plus, Phil et ses collègues préféraient s’associer avec des cabinets spécialisés dans la création de maquettes d’architecte. Il y avait donc peu de chances pour que ce Taj-Mahal soit un cadeau de courtoisie spécialement conçu pour le cabinet de Phil. Le siège social et les bureaux de conception se trouvaient à San Anselmo à quelques kilomètres au Nord de San Francisco! Cependant, je me doutais bien que les ateliers de fabrications devaient se trouver sur un autre continent. En Inde sûrement?

Les modèles étaient classés par pays. Je sélectionnai la rubrique “Inde” en espérant trouver mon exemplaire mais il n’était pas sur la liste. De plus, je fus frappée par la différence de qualité entre la maquette que j’avais entre les mains et celles qui étaient proposées. J’eus un dernier espoir en ouvrant la section “Nouveautés”, mais une fois de plus, je fis mauvaise récolte. Je décidai donc d’appeler “Beauty of this World”.

5838D4A8-F17E-4123-B6EA-D77D6B6CC10B

Janet Hill, woman on the phone

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s